10 novembre : Grève et manifestations pour nos salaires et nos retraites

Avec la flambée des prix, les augmentations de salaires sont au cœur des luttes. Contrairement à ce que prétend le patronat, depuis 40 ans la part des salaires et cotisations sociales par rapport aux richesses créées n’a jamais cessé de diminuer. Concrètement, plus de 200 milliards d’euros sont passés de la poche des travailleuses et des travailleurs à celles des actionnaires. 

La CGT propose :
❖ Un Smic à 2000 bruts (15€ de l’heure). Une augmentation automatique de toutes les grilles de salaires dans les branches, les entreprises et les administrations ;

❖ L’égalité professionnelle et salariale entre les femmes et les hommes. Nous demandons des sanctions vis-à- vis des entreprises ne respectant pas cette obligation ;

❖ La reconnaissance des diplômes dès l’embauche, le paiement de la qualification à la même hauteur, quel que soit le secteur dans lequel on travaille ;

❖ Un revenu de remplacement pour tous les privés d’emploi au minimum au niveau du Smic ;

❖ L’augmentation des pensions des retraités avec un niveau minimum égal de 2 000€ brut ;

❖ Une allocation d’autonomie pour les étudiants et les jeunes en recherche d’un premier emploi et une augmentation des salaires pour les apprentis ;

❖ L'encadrement à la baisse des loyers et le plafonnement de la quittance (loyer + charges) à 20% du revenu des ménages ;

❖ La baisse de la TVA à 5,5% sur les produits de première nécessité, notamment l’alimentaire et l’énergie ;

❖ La baisse des prix des carburants, en ponctionnant sur les revenus du capital des entreprises multinationales du secteur pétrolier ;

❖ L’arrêt des exonérations de cotisations sociales et fiscales ainsi que le conditionnement des aides publiques aux entreprises.

 MANIFESTATION PERIGUEUX : 10H30 Palais de justice

 MANIFESTATION BERGERAC : 15h Palais de justice

MANIFESTATION SARLAT : 15h place Grande Rigaudie

==> Tract en PDF <==

Le 27 octobre, on continue pour nos salaires et nos retraites

Les grands patrons du Cac 40 commencent à se plaindre que leurs salaires soient connus des travailleuses et des travailleurs, certains (Carlos Tavares, patron de Stellantis) commencent à dire que, eux aussi, sont des salariés de l’entreprise.
Certains médias, le gouvernement, le président et le Medef essaient de diviser les salarié.e.s entre eux. Certains gagneraient trop, en tout cas plus que d’autres et ce serait cela le problème. Mais regardons la réalité en face. Seul le travail humain crée la richesse. Or cette richesse est accaparée par certains et la redistribution ne se fait pas. Tous les salarié.e.s ont les mêmes intérêts.


Les salarié.e.s, n’ont rien à gagner en se divisant. Cela ne sert que l’intérêt d’un patronat avide de possessions et d’un gouvernement aux ordres.

La CGT propose :
❖ Un Smic à 2000 bruts (15€ de l’heure). Une augmentation automatique de toutes les grilles de salaires dans les branches, les entreprises et les administrations ;
❖ L’égalité professionnelle et salariale entre les femmes et les hommes. Nous demandons des sanctions vis-à-vis des entreprises ne respectant pas cette obligation ;
❖ Un revenu de remplacement pour tous les privés d’emploi au minimum au niveau du Smic ;
❖ L’augmentation des pensions des retraités avec un niveau minimum égal de 2 000€ brut ;
❖ Une allocation d’autonomie pour les étudiants et les jeunes en recherche d’un premier emploi et une augmentation des salaires pour les apprentis ;

SOYONS NOMBREUSES ET NOMBREUX A NOUS MOBILISER
JEUDI 27 OCTOBRE


MANIFESTATION PERIGUEUX : 10H30 Palais de justice
MANIFESTATION BERGERAC : 15h Palais de justice
MANIFESTATION SARLAT : 15h place Grande Rigaudie