19 janvier En grève et mobilisés pour nos retraites !

AUGMENTEZ LES SALAIRES, PAS L’AGE DE DEPART EN RETRAITE !

 

Pour le président, le gouvernement, leurs alliés politiques et le patronat, il faudrait travailler plus longtemps pour pouvoir prétendre à la retraite. 

Le projet, consiste à reporter l’âge légal de départ à 64 ans et augmenter les trimestres pour atteindre le taux plein. Le motif serait le déficit insupportable qui pèserait sur les caisses de retraite, car il manquerait, dans les prochaines années, 12 milliards d’euros. 12, sur les 350 milliards de pension versés aux retraités chaque année, soit 3,4%, c’est-à-dire une goutte d’eau, pour un système qui bénéficie à des millions de personnes. A titre de comparaison, le montant versé à la poignée d’actionnaires du CAC40 en 2022 représente 80 milliards d’euros. De l’argent, il y en a !

 

L’objectif de cette réforme est ailleurs : travailler toujours plus pour un niveau de pension toujours plus faible. Le recul de l’âge départ à la retraite aurait pour conséquence une baisse des pensions en poussant de plus en plus de salarié·es à partir sans avoir une carrière complète.

 

C’est tout simplement une réforme au service du Capital pour soumettre les travailleurs.

 

La CGT a de nombreuses propositions permettant de trouver ces 12 Milliards, et même bien plus, sans avoir à diminuer les pensions, par exemple en augmentant les salaires, ou en instaurant des cotisations sociales sur les dividendes.

 

TOUTES les Organisations Syndicales sont contre cette réforme injuste.

 

Parce que repousser l’âge de départ, c’est allonger la période de précarité comprise actuellement entre 58 et 62 ans durant laquelle 20 % des travailleur·ses sont exclu.es de l’emploi (chômage de longue durée, invalidité...)

 

POUR LA CGT IL FAUT SANS PLUS ATTENDRE :

• abandonner cette réforme ;

• un départ à la retraite dès 60 ans à taux plein ;

• des départs anticipés à 55 ans ou un trimestre de départ anticipé par années d’exposition pour les salarié·es exposé·es à des facteurs de pénibilité ;

• assurer un niveau de pension (taux de remplacement) d’au moins 75 % du revenu d’activité pour une carrière complète ;

• élever le minimum de pension au niveau du Smic pour une carrière complète ;

• indexer les pensions sur l’évolution des salaires et sur celle des prix ;

• assurer l’égalité salariale femmes-hommes

Augmenter les salaires

 

 

MOBILISONS-NOUS PAR LA GREVE ET MANIFESTATIONS :

A Périgueux 10h30 Palais de justice

A Bergerac 15h Palais de justice

A Sarlat 15h Place de la grande Rigaudie

 

Tract en pdf