Pièce de théâtre "Chocolat Blues"

La CGT Dordogne vous invite à la pièce de théâtre "Clown Chocolat" le mardi 14 mars 2017 à 20h30, salle du Lux 81 rue Talleyrand Périgord, entrée libre et gratuite.
La pièce dure 45 minutes et sera suivie d'un débat avec les comédiens et le réalisateur, l'historien Gérard Noiriel.
Ce spectacle, fruit d’une collaboration entre Marcel Bozonnet et l'historien Gérard Noiriel, est un hommage à Chocolat, il raconte l'histoire de l'artiste Raphaël alias Chocolat et aborde sous un angle neuf, la questions des discriminations, de l'intégration et de l'émancipation.
Rafaël Padilla ou de Leïos, alias Chocolat est un esclave né à Cuba vers 1864, vendu à l'âge de 11 ans comme domestique à un négociant portugais, rencontré par le célèbre clown anglais Tony Grice à Bilbao, Rafaël est engagé dans un cirque parisien après avoir été mineur, homme de peine, chanteur de rue... C'est le premier artiste noir ayant connu la célébrité en France.
Le « clown Chocolat » a connu la célébrité à la belle époque, par son duo avec Foottit, le clown blanc,en incarnant le stéréotype du nègre battu mais content, dont la République avait besoin pour justifier la colonisation.
La popularité de ce duo de clowns s’explique aussi par leur art du déguisement et par leur gestuelle. Ils ont inventé la comédie clownesque, grâce à des « performances » supprimant les barrières qui séparaient jusque-là le cirque, le théâtre, le café-concert, le music-hall.
 

L’Union Départementale CGT Dordogne vous souhaite à vous et vos familles une belle année 2017 !

« La dignité de l'homme consiste à prendre en main son devenir, à choisir le chemin escarpé, périlleux, d'une recherche de l'égalité entre tous les membres de l'espèce, la construction jamais achevée d'une société où tous les hommes se sentiront chez eux partout sur la terre des hommes.
L'important, ce n'est pas de vivre, moins encore de réussir, c'est de rester humain. »  

 Albert Jacquard

Nous vous convions aux vœux de l’UD CGT Dordogne

le mardi 24 janvier 2016 18 h

à la Bourse du travail de Périgueux (salle du rez-de-chaussée)

Manifestation des cheminots pour l'emploi le 8 décembre

Avenir du Toulon, la lutte continue !!!

 

Lors  du premier rassemblement massif des cheminots le vendredi 18 novembre, suite à l’annonce de la suppression de 90 postes en 2017, plus de 300 cheminots ont exprimé leur rejet des suppressions de postes et exigé un avenir pour le site.

 

Certains maires, Boulazac, Trélissac, Périgueux et d’autres sont en cours, Chamiers le 13 décembre, ont déjà fait voter une motion pour garder l’emploi cheminots et assurer l’avenir du site.

 

Lors d’une nouvelle Assemblée Générale, le 5 décembre, plus de 350 cheminots ont décidé de la grève et d’accompagner leurs représentants qui doivent être reçus à la préfecture avec les élus, la préfète, la direction SNCF à 16 heures.

 
Au delà des 90 postes, c’est l’avenir du Toulon qui est en jeu, sans nouvelles charges de matériel roulant, ce serait la fin des ateliers.
 

Après la manifestation du 26 novembre, avec près de 1000 manifestants, continuons la lutte tous ensemble !!!

 

L'Union Départementale relaie la lutte des cheminots et invite tous les camarades qui le peuvent à venir défendre l’emploi à leur côté, avec leurs revendications :
 

le jeudi 8 décembre 2016,

Départ de la manifestation à 14 heures.

 
 

Un casse croûte fraternel est organisé avant la manifestation dès 11 h 35 place Verdun.