Voeux 2022

Faire des vœux est un acte social, il rentre dans le respect d’une tradition de début d’année. Mais de la veille au lendemain, tout change ? rien ne change ?

C’est porter une attention à l’autre, lui montrer qu’il est important à nos yeux.

C’est vouloir se projeter dans la société de demain pour qu’elle apporte à ceux qu’on aime, qu’on apprécie, qu’on ne connaît pas, tout ce qui est souhaité.

C’est, à la CGT, vouloir que demain le capitalisme soit mis à terre par la mobilisation massive des travailleurs et travailleuses, amenée par les syndiqué-e-s.

Enfin faire des vœux, pour la CGT,  c’est exprimer des aspirations de satisfaction des besoins sociaux et faire en sorte que ce ne soit pas des résolutions qui, aussitôt formulées, se dispersent au gré de notre humeur.

C’est pour toutes ces raisons, que l’Union Départementale CGT de la Dordogne, au-delà de vous présenter ses meilleurs voeux, salue toutes ces femmes et ces hommes qui se battent dans notre pays, dans notre département, pour que la société de demain, que nous voulons, ne soit pas un souhait mais un acte concret.

Nous pensons à toutes ces ouvrières et tous ces ouvriers en lutte, à tous ces syndiqué-e-s qui argumentent avec les salarié-e-s pour les mettre en mouvement pour leur émancipation. Nous pensons à toutes ces forces vives qui, au quotidien, effectuent ce travail extraordinaire pour montrer, pour démontrer, qu’une autre société est possible, que d’autres choix sont possibles.

Dans une situation sociétale extraordinaire qui nous conduit vers un repli sur soi, la peur et l’exclusion de l’autre, celui qui est différent, la seule voie que nous avons, c’est lutter dans les entreprises pour arracher au capital nos futurs conquis sociaux.

Pour terminer, nous citerons l’Institut d’Histoire Sociale National :

RÊVER, RÉSISTER, ESPÉRER, LUTTER, S’ÉMANCIPER…

Fraternellement,

Le bureau de l'Union Départementale CGT Dordogne

Frédéric Dousseau, Corinne Ruedin, Mathieu Le Roch, Corinne Rey

En grève et mobilisés LE 5 OCTOBRE 2021

En grève et mobilisés
LE 5 OCTOBRE -10h30 Périgueux
manifestation départementale et intersyndicale – CGT, FO, FSU 
Pas un jour ne se passe sans que des emplois ne soient supprimés dans l’industrie ou dans les services publics.
Le gouvernement, aux ordres du patronat, est responsable d’une fracture sociale grandissante.
On tente de diviser les salariés autour du passe -sanitaire et de la vaccination.
Alors que leurs préoccupations principales sont le faible niveau des salaires, des allocations sociales, des retraites ; attaque du droit du travail ; mise en place de la réforme de l’assurance chômage au 1er octobre ; perspective d’une nouvelle réforme des retraites : allongement des carrières, recul de l’âge de départ, suppression des régimes spéciaux ; poursuite, voire amplification du chômage partiel non indemnisé à 100%, accélération des PSE. La liste est malheureusement incomplète puisqu’il faut y ajouter toutes les attaques aux conditions de travail dans les entreprises et services.
5 BONNES RAISONS DE MANIFESTER
LE MARDI 5 OCTOBRE
1- EMPLOI
Pour exiger la suspension des plans de suppressions d'emploi
Pour le conditionnement des aides publiques au maintien et à la création d'emplois stables Pour exiger la création des emplois nécessaires pour répondre aux besoins dans les hôpi­taux, les Ehpad... et dans l'ensemble de la fonction publique
2- AUGMENTATIONS DE SALAIRES
Pour donner les moyens à toutes et tous de vivre dignement de leur travail et relancer l'économie via la consommation des ménages
3- DÉVELOPPEMENT DE L'INDUSTRIE
Pour conditionner les aides publiques aux entreprises à des critères sociaux et environne­ mentaux et en assurer leurs contrôles par les représentants des personnels
Pour maintenir et relocaliser les activités stratégiques sur le territoire Pour relancer la recherche et l'innovation à hauteur de 3 % du PIB
4- SERVICES PUBLICS
Pour gagner des moyens pour les services publics de l'éducation, la santé, les transports, l'eau, de l'énergie ... afin qu'ils répondent aux besoins de la population et aux défis de demain
5- CONDITIONS DE TRAVAIL
Pour une baisse du temps de travail hebdomadaire
Pour le droit à la déconnexion et à l'encadrement du télétravail Pour l'ouverture des droits à la retraite à 60 ans à taux plein Pour la reconnaissance de la pénibilité

 

1er mai 2021 POUR UN MONDE JUSTE, SOLIDAIRE ! AGISSONS !

POUR UN MONDE JUSTE, SOLIDAIRE ET DURABLE ! AGISSONS ! 

à l'appel de l'intersyndicale CGT 24 et FSU 24

1ER MAI 2021 MOBILISONS NOUS !

10h30 - PERIGUEUX  - BOURSE DU TRAVAIL

10H30 - BERGERAC - PALAIS DE JUSTICE

En ce premier mai, journée internationale de lutte des travailleuses et travailleurs, plus que jamais la solidarité internationale doit être mise au cœur de nos actions.

Une solidarité qui aille au-delà des mots, active et de réelle coopération dans l’intérêt des travailleuses et travailleurs du monde entier.

Depuis plus d’un an, le monde entier est bouleversé par la pandémie de Covid -19 . Cette crise est multiple et a de nombreuses conséquences dans le domaine de la santé en premier lieu,

mais aussi sur les questions économiques et sociales ainsi que sur le plan de la démocratie.
Elle a mis en avant les limites et les conséquences désastreuses de décennies de politiques libérales menées pour le seul profit des intérêts capitalistes. Chaque jour, nous mesurons l’acharnement que ses chiens de garde mettent en œuvre pour inventer de nouvelles contraintes et de nouvelles diversions afin de masquer leurs échecs face à la gestion de la pandémie.
La CGT exige un plan de rupture avec les politiques et les logiques économiques qui nous ont menées là où nous sommes.

Vous trouverez ci-joint l'attestation dérogatoire de déplacement pour la manifestation.

8 mars 2021 JOURNEE INTERNATIONALE DE LUTTE POUR LES DROITS DES FEMMES

JOURNEE INTERNATIONALE DE LUTTE POUR LES DROITS DES FEMMES

En avant-première, découvre le teaser du film réalisé par le collectif égalité femmes-hommes de l'UD. C'est ici :

https://youtu.be/EYJio3aLXWY

Sois patient-e et, à compter de 15h40, tu pourras visionner le fim dans son intégralité, en suivant le lien suivant :

https://youtu.be/VdSIc-zQ4uU

L'UD CGT 24 remercie le collectif pour son travail, ainsi que les volontaires qui ont accepté d'accorder leur confiance à la CGT et de témoigner.

Premières de corvées, nous voulons l’égalité maintenant !

Le 8 mars, ce n’est pas la journée de LA femme, ce n’est pas non plus la Saint Valentin ou la fête des mères… C’est la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, c’est le moment de se mobiliser pour gagner enfin l’égalité !

Cette lutte est indispensable, car nous sommes encore très loin de l’égalité entre les femmes et les hommes, particulièrement au travail : les femmes gagnent, en moyenne, toujours 25 % de salaire en moins ! Chaque jour, c’est comme si les femmes arrêtaient d’être payées à 15 h 40.

Revaloriser les métiers essentiels

Lorsque pendant le confinement, les applaudissements aux fenêtres saluaient les salarié·e·s en première ligne, il s’agissait très majoritairement de femmes : les infirmières, aides-soignantes, aides à domiciles, caissières, agentes d’entretien, assistantes maternelles ou ouvrières dans l’agroalimentaire… et aussi enseignantes, administratives…
Pourtant, les promesses de revalorisation de leur métier ont fondu comme neige au soleil : la majorité des salarié·e·s n’ont même pas vu la couleur des primes Covid !
Pour mettre fin aux écarts de salaires et de retraites, il faut impérativement revaloriser les métiers à prédominance féminine, reconnaître les qualifications, la technicité du travail, les responsabilités et la pénibilité des métiers… et avoir la volonté politique d’appliquer « simplement » la loi qui prévoit un salaire égal pour un travail de valeur égale !

 

Le 4 février 2021 tous en grève et en manifestation !

ENSEMBLE POUR L'EMPLOI ! POUR LES SERVICES PUBLICS ! POUR L'AUGMENTATION DE NOS SALAIRES ET DE NOS RETRAITES ! CONTRE LA PRECARITE !

Le 4 février tous en grève et en manifestation !

PERIGUEUX – Palais de Justice – 10h30

BERGERAC – Palais de Justice – 15h

SARLAT – Place de la Grande Rigaudie – 15h